milliwattmètre du pauvre

Règles du forum
Cette section est dédié a vos projets, descriptions et demandes d'aide.
Merci de limiter le nombre de sujet par projets.
Lorsqu'un sujet deviens long vous pouvez éditer le premier message pour maintenir à jour le descriptif et garder en lisibilité
Avatar de l’utilisateur
marc
Messages : 715
Enregistré le : 14 mars 2017, 15:05

milliwattmètre du pauvre

Messagepar marc » 21 oct. 2019, 12:38

PA0RWE a pondu un bout de code pour gérer les modules à base d'AD 8317 (détecteur -55/0dBm de cc à 10 GHz)
https://pa0rwe.nl/wp-content/uploads/20 ... ematic.jpg
lesdits modules sont vendus 20 euros
https://fr.aliexpress.com/item/33046326 ... b201603_52

un arduino, un afficheur, une référence de tension et un régul 5V, ça fait un excellent milliwattmètre à pas cher. Même si atteindre 10 GHz sur un montage sur FR4 me laisse songeur... déjà, ça suffira à la grande majorité des mesures effectuées par chacun d'entre nous dans les segments déca, vhf, uhf. (c'est toujours plus fiable qu'un zetagi)

la question est la suivante : pensez vous qu'un petit pcb puisse être de quelque utilité pour faciliter la constitution d'un labo HF pour débutant ? un câblage volant et une plaque en veroboard suffit pour le montage... mais un cuivre dédié ne demande pas un gros effort et aide à un assemblage plus propre. Et ça pourrait finir sur la boutique du lab, bien entendu

des avis ?
Marc
Avatar de l’utilisateur
Flax
Electrolab::CA
Messages : 759
Enregistré le : 01 mars 2017, 20:46
Contact :

Re: milliwattmètre du pauvre

Messagepar Flax » 21 oct. 2019, 14:01

Salut,
Ça me semble possible de faire un truc un peu plus intégré que le Frankenstein présenté ici (enfin, plutôt ici).
J'ai du mal à me rendre compte, mais je pense que plutôt que d'acheter un module sur aliexpress, cela vaudrait sans doute le coup de l'intéger dans le PCB aussi. Parce que bon, c'est pas pour les 4 composants qu'il y a dessus ...
Le routage de ce module ne parait pas trivial à priori, mais dans la datasheet le PCB donné en exemple (page 17) me semble ... hum ... simpliste, donc je me dis qu'on ne prend peut-être pas tant de risques que ça à exploiter directement l'AD8317 sans acheter de module, sachant qu'il est à ~5€ HT chez les distributeurs.

Petite question tant que j'y pense, vu que je n'arrive pas à retrouver l'info exacte : le wattmètre, seul device légalement requis sur une station radioham aujourd'hui, se doit-il d'être certifié d'une façon ou d'une autre ?
Avatar de l’utilisateur
NicoM
Electrolab::Membre
Messages : 119
Enregistré le : 01 mars 2017, 16:05
Localisation : Chez oim
Contact :

Re: milliwattmètre du pauvre

Messagepar NicoM » 21 oct. 2019, 14:07

Moi j'aime bien cette idée. Je me dis depuis un moment que maintenant qu'on commence à être un certain nombre de licenciés, on pourrait monter en compétences en construisant nos appareils. Donc un milliwattmètre, c'est intéressant.
Je réfléchis de mon côté à un TOSmètre, je regarde ce qui se fait en terme de coupleurs microstrip...
Avatar de l’utilisateur
Flax
Electrolab::CA
Messages : 759
Enregistré le : 01 mars 2017, 20:46
Contact :

Re: milliwattmètre du pauvre

Messagepar Flax » 21 oct. 2019, 14:43

D'ailleurs je me demande s'il ne serait pas intéressant de réfléchir à intégrer ROS/TOS-mètre et wattmètre dans le même système.
Mais peut-être on part un peu en vrille ?

Sur les ROS/TOS-mètres, j'avais cherché aussi de mon côté, et j'avais trouvé quelques trucs intéressants:
http://www.na0tc.org/lib/exe/fetch.php? ... _meter.pdf
https://www.zl2pd.com/SWRmeter.html
http://www.arrl.org/files/file/Product% ... /KAUNE.pdf
Avatar de l’utilisateur
NicoM
Electrolab::Membre
Messages : 119
Enregistré le : 01 mars 2017, 16:05
Localisation : Chez oim
Contact :

Re: milliwattmètre du pauvre

Messagepar NicoM » 21 oct. 2019, 14:50

Flax a écrit :D'ailleurs je me demande s'il ne serait pas intéressant de réfléchir à intégrer ROS/TOS-mètre et wattmètre dans le même système.


Moi je trouverais ça logique... Qu'en pensent les experts ?
Avatar de l’utilisateur
nats
Electrolab::Membre
Messages : 197
Enregistré le : 25 févr. 2018, 10:13

Re: milliwattmètre du pauvre

Messagepar nats » 21 oct. 2019, 15:08

J'en pense que pour utiliser ce chip il y a déjà des dizaines de circuits tout fait sur ali/ebay et que ça coûtera beaucoup moins cher.
Quasiment tous les droneux que je connais utilisent ça.

Le fait de rajouter du coupleur pour en faire un TOS/ROS/Analyseur d'antenne est une bonne idée :)

EDIT: avec un lien exemple c'est mieux
https://www.ebay.fr/itm/1Mhz-8000Mhz-OL ... 4411057002
Avatar de l’utilisateur
marc
Messages : 715
Enregistré le : 14 mars 2017, 15:05

Re: milliwattmètre du pauvre

Messagepar marc » 21 oct. 2019, 17:10

et crotte, première réponse à l'as... p... de B.... de navigateur de m...

rosmètre wattmètre, j'avoue être franchement opposé à cette idée. Plusieurs raisons à ça

- un rosmètre est un appareil d'exploitation, pas de mesure. Il englobe à la fois un coupleur qui ne sera jamais fidèle quel que soit la fréquence -certainement pas en tous cas de 1 MHz à 10 GHz- et qui limitera la souplesse d'utilisation de l'instrument en fonction de la plage de puissance à prendre en compte. C'est fromage, ou dessert, mais ça interdit l'entrée et le plat principal. Son utilisation est surtout du genre " je risque de tuer mes transistors de puissance" et "pour l'instant, tout va bien". C'est l'instrument le plus inutile qui soit dans une station radio (car a priori, l'antenne a été préalablement mesurée à l'analyseur, et le transceiver possède déjà un réflecto interne qui coupe tout en cas de pépin... même les japonniaiseries du commerce possèdent ce genre de sécurité)

- Avec un milliwattmètre, on "ajoute" un accessoire périphérique en fonction de la mesure que l'on souhaite réaliser. Que ce soit avec un coupleur (résistif, capacitif, transfo tandem match ou pont de bruene), un atténuateur, un ampli faible bruit, des filtres pour ne mesurer qu'une fondamentale ou un produit harmonique etc etc. Bref, un wattmètre-tosmètre, c'est break-break-tu-me-copie, un milliwattmètre est un instrument de mesure... l'un est spécialisé et dépendant d'une gamme de fréquence et de puissance, l'autre est à géométrie variable et s'adapte à tout, à condition que l'on se fabrique "l'interface de DUT" qui va bien.

Ceux qui veulent un wattmètre-tosmètre peuvent utiliser la carte Thémis du projet Alex, il fonctionne jusqu'à 150 MHz avec une bonne directivité.

l'avantage de la solution d'OZ7OU, N2PK, PA0RWE, DL2SBA etc (il y en a des tonnes ) par rapport aux module chinois avec afficheur, c'est que les trucs chinois sont closed source, on ne sait rien de leur procédure d'étalonnage, on ne peut pas mettre les doigts dans le code, et pour commencer à travailler, on perd déjà 1 mois de reverse... lorsque c'est possible. (et l'afficheur est abominable)

L'intégration plutôt que le frankenstein n'est justifiable que si l'on utilise un substrat qui permet éventuellement de grimper réellement à 10 GHz. Et même dans ce cas, je ne vois pas du tout, au prix du duroid, pourquoi coller un atmel sur la même surface ( sans mentionner le fait que les sous-traitants Chinois n'ont pas ce genre de substrat en stock). Refaire une tête hf propre, oui, faire un intégré "pour que tout tienne sur un seul pcb" non. Je n'en ai pas les moyens, et l'idée de départ est de faire un pcb de groupe, un projet reproductible, pas une danseuse.

En utilisant deux modules tout faits (arduino et module Analog Device made in China), on a un milliwattmètre fiable au moins jusqu'à 2 ou 3 GHz, pour moins de 30 euros de composants et 0 heures de dessin de pcb qui consisteraient en grande partie à refaire le enième arduino nano sur un bout de pcb.

Un compromis pourrait consister à faire, d'un coté, un pcb uniquement pour l'arduino, la référence de tension et l'alimentation du tout, et expédier chez OSHpark un gerber de la tête de détection. De cette manière, on pourrait choisir un substrat plus adapté à la partie hf (mais oshpark, c'est pas donné, surtout en quantité), et conserver une partie numérique en FR4 "non critique". Et ceux qui voudront malgré tout un wattmètre-tosmètre pourront installer deux détecteurs et modifier légèrement le code de l'arduino pour qu'il prenne en charge cette mesure. Le résultat étant une architecture plus modulaire, plus souple.

Quitte d'ailleurs à refaire une version de Thémis totalement passive pour les mesures de 1 à 150 MHz 1/150 W, un autre coupleur 300/1500 W déca (Odysseus, prévu dans le développement Alex) et une série de coupleurs microstrip vhf et uhf pour ceux qui veulent aller plus haut (soit à base de pcb, soit avec des tronçon d'UT141, de l'huile de coude et de la soudure).

mais faire un tout intégré... ça n'intéressera que ceux qui font des UHF, ou ceux qui font des vhf, ou ceux qui font du déca, ou les hypéreux... bref, un machin trop spécialisé qui sera limité en mesure, totalement inutile en instrumentation et fera plus de mécontents que de gens satisfaits

imho
Marc
Avatar de l’utilisateur
f4grx
Electrolab::CA
Messages : 827
Enregistré le : 26 sept. 2016, 13:58

Re: milliwattmètre du pauvre

Messagepar f4grx » 21 oct. 2019, 17:24

Flax> la certification PTT c'est pour les cibistes, et surtout pour les VHF marine. T'as passé une licence ham pour qu'on te fasse plus ch... avec ce genre de détails.
Avatar de l’utilisateur
marc
Messages : 715
Enregistré le : 14 mars 2017, 15:05

Re: milliwattmètre du pauvre

Messagepar marc » 21 oct. 2019, 17:50

ps : le wattmètre du radioamateur n'a pas à être certifié. C'est un équipement expérimental, comme le reste de la station. D'ailleurs, au prix d'un étalonnage en labo, je doute que quiconque, s'il n'en a pas de nécessité professionnelle, accepte d'en payer les frais.

Si tu prends la grande majorité des personnes ayant indicatif, rares sont ceux qui utilisent autre chose qu'un truc de cibiste (voir le nombre de wattmètres "Zetagi" vendus sur les sites spécialisés). ET dans ce cas, la précision... tu vois ce que je veux dire. Et encore, lorsqu'ils possèdent ce fameux Zetagi. En général, le "j'ai du tos" n'est entendu que lorsque l'utilisateur bascule le biglo de son émetteur sur la fonction "réfléchi". Son seul instrument de mesure, c'est celui qui est intégré dans le rig.

j'ai même vu des truc vendus chez certains revendeurs spécialisés, garantis de 1 à 500 MHz utilisant une ligne couplée, avec du fil 5 centième bobiné sur un barreau de cuivre courant d'une prise PL à un autre prise PL. Ce qui importe, c'est qu'une aiguille bouge à fond, et que l'autre ne bouge pas trop. Le reste, osef.

près de 90% des rosmètres "amateur" du commercer présentent.... du ROS en entrée. Mais personne ne songe à mesurer le ros d'un rosmètre. Ce serait une tautologie.

les autres se partagent indifféremment entre ceux qui se fabriquent leurs instruments (moins de 1 % de la population) et ceux qui ont des équipement professionnels d'occasion. Généralement du Bird, pour des raison qui m'échappent, beaucoup de HP/agilent car l'appareil n'est pas cher si l'on a la chance d'avoir la sonde qui va bien, ou du marconi, pour les mêmes raisons.

En général, les possesseurs de wattmètres "pro" d'occasion sont ceux qui bricolent le plus (hyper, TVA, un peu d'UHF). Il y a également une part non négligeable de possesseurs d'instruments de mesure pro ou amateur qui sont incapables de savoir ce qu'ils utilisent (les trois quart de ceux qui ont acheté un VNA, par exemple, ne font que de la mesure d'antenne)

Donc n'aies crainte, personne ne viendra te demander quel est ton niveau de puissance crête (même si l'administration exige que l'on fournisse la puissance PEP)

Marc
Avatar de l’utilisateur
Flax
Electrolab::CA
Messages : 759
Enregistré le : 01 mars 2017, 20:46
Contact :

Re: milliwattmètre du pauvre

Messagepar Flax » 21 oct. 2019, 18:13

Ok, merci pour ces précisions @grx et @marc.
En fait, je pensais intégration, car dans la proposition d'origine j'ai l'impression que si PCB il faut faire, il n'y aura quasiment rien dessus. Genre les connecteurs pour l'arduino, un bornier pour le module, et 3 SOT-23 qui se battent en duel pour avoir une ref de tension. Quoique, si tu la cites comme nécessaire, et que tu ne prend pas le Vref de l'Arduino, c'est ptet qu'elle est un peu touchy à réaliser ? Bon, en tous cas, c'est pour ça que je cherchais des trucs à mettre dessus. Mais bon, si tu dis que c'est contradictoire avec la fonction ...
Après, peut-être aussi ta question c'est justement de chercher si ça vaut le coup de faire un cuivre pour ça ?

Retourner vers « Les Projets »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité