Angelia/Hermes Lite V2.0

Règles du forum
Cette section est dédié a vos projets, descriptions et demandes d'aide.
Merci de limiter le nombre de sujet par projets.
Lorsqu'un sujet deviens long vous pouvez éditer le premier message pour maintenir à jour le descriptif et garder en lisibilité
Avatar de l’utilisateur
marc
Messages : 257
Enregistré le : 14 mars 2017, 15:05

Re: Angelia/Hermes Lite V2.0

Messagepar marc » 01 août 2018, 19:56

merci Michel

Oui, c'est ce que l'on utilise sur les ponts de Bruene
- c'est du traversant
- c'est gros

Je mets en standby l'épisode Odysseus tant que je n'ai pas reçu les boitiers alu de blindage. Une fois récupérés, je pourrais faire une commande Mouser pour les ferrites. Ensuite seulement je me collerais au dessin du pcb, ce qui me facilitera le travail dans le choix de ces atténuateurs.
Je vais déjà faire des tests à petite puissance. De toute manière, sans avoir déjà testé Télémaque, on risque de gâcher du pcb

J'ai passé ma soirée à triller une quarantaine de cailloux 10 MHz... et mon Alzheimer m'a fait totalement oublier comment tracer des graphiques sous Excel.
Grave

Marc
F5WK
Messages : 16
Enregistré le : 13 juil. 2018, 16:54

Re: Angelia/Hermes Lite V2.0

Messagepar F5WK » 01 août 2018, 21:54

marc a écrit :- c'est du traversant
- c'est gros


Il n'y a qu'un côté de la résistance qui dissipe de la chaleur, donc rien n'interdit d'utiliser la place sous la résistance.

Maintenant une question qui n'a rien à voir: comment est réalisé l'ALC en particulier dans le cas de la Red Pitaya ?
Je suppose que la tension RF de sortie du PA est redressée, filtrée (forward power) connectée à AnalogInput0 de la RP et que le firmware de Pavel Demin passe la valeur numérisée à PowerSDR.
Me goure-je ?

Michel
Avatar de l’utilisateur
marc
Messages : 257
Enregistré le : 14 mars 2017, 15:05

Re: Angelia/Hermes Lite V2.0

Messagepar marc » 01 août 2018, 23:30

bonsoir

... :-) toujours pas convaincu :-)

Il n'y a pas d'ALC sur cette famille de ddc/duc (enfin un truc chiant du monde analogique qui disparaît).

le signal hf n'est pas redressé : il est échantillonné par l'ADC, retransformé en signaux I/Q, comparé aux signaux I/Q en entré de DAC à l'émission, ce qui permet d'estimer les erreurs de linéarité et de de modifier l'I/Q d'émission (dé-linéariser le signal d'émission, en quelques sortes, mais de manière proportionnellement inverse aux erreurs de linéarité propres à l'ampli).

un article de QEX aborde le sujet assez sommairement

http://www.arrl.org/files/file/QEX_Next ... 17/MBF.pdf

un dernier mot sur l'ALC : les DAC coté TX sont des 14 bits qui sortent un 0 dBm constant, asservi par soft via PowerSDR (ou kiss konsole, ou Quisk, ou LinHPSDR etc). S'il existe un équivalent d'ALC, c'est le système de "leveling" numérique du logiciel, et non plus un asservissement de l'ampli.

Dodo
Marc

ps
A noter que les amplis à lampe du commerce sont généralement tellement mauvais qu'ils se mettent en protection lorsque l'on tente de les tester avec un signal 2 tons (Ameritron notamment, réputé pour jouer "oh tannenbaum" même en dehors des fêtes de noël). Or, comment effectuer les pré-réglages et évaluer l'efficacité de cette prédistorsion autrement qu'avec un 2 tons? réponse, on ne peut pas. moralité : SDR et amplis à lampes du commerce ne sont pas à marier, les mécanismes de prédistorsions sont incompatibles avec les firmware de gestion de ces produits.
Avatar de l’utilisateur
f4grx
Electrolab::CA
Messages : 619
Enregistré le : 26 sept. 2016, 13:58

Re: Angelia/Hermes Lite V2.0

Messagepar f4grx » 02 août 2018, 09:56

d'ou le nom SDR...

Pour la résistance: soyons réalistes: Sans isolation thermique spécifique non présente sur ces modèles, qui sont en céramique, la chaleur se diffuse dans tout le composant. Qui est gigantesque et peu pratique, pour l'avoir manipulé dans le BVA13.

De plus pas certain que ce modèle améliore quoi que ce soit dans un contexte d'instrumentation, donc de précision.

(par contre pour terminer une sortie antenne de transceiver commercial, pas de pbm...)
Avatar de l’utilisateur
marc
Messages : 257
Enregistré le : 14 mars 2017, 15:05

Re: Angelia/Hermes Lite V2.0

Messagepar marc » 02 août 2018, 10:45

yop
j'ai oublié de préciser un détail concernant la prédistorsion sur le Red Pitaya ou les DDC/DUC de nouvelle génération. C'est le système de commutation du frontend (et ceci explique pourquoi le jeu de cartes et le signal path d'Alexiares est tellement tiré par les cheveux).
- Soit le coupleur de "réinjection" est envoyé sur le second ADC (aka l'entrée appelée "RX2"), et ce, en permanence, histoire de simplifier le fonctionnement général,
- Soit cette sortie du coupleur est commutée, laissée en l'air durant les phases de réception, réinjectée sur RX1 durant les phases d'émission.
(voir le schéma "signal path", sortie PS_Out vers PS_Feedback)
https://wiki.electrolab.fr/images/2/26/ ... F_Alex.PNG

Ces deux approches ne sont pas antinomiques.

On pourrait considérer que "sacrifier" un ADC, donc le second récepteur, c'est de la puissance de traitement gâchée et qu'avoir un "couverture générale" en prime, c'est tout de même appréciable, surtout en trafic cross-band ou multiband
En outre, commuter ce feedback sur RX1 permet d'offrir cette merveille qu'est le "Pure Signal" à des possesseurs de transceivers qui ne disposent que d'un seul ADC (HiQSDR, Hermes Lite, hermes, anan10 etc)

mais inféoder cette prédistorsion à un système de commutation "lent" limite son application au transmissions phonie. En numérique, la vitesse de l'alternat pourrait largement dépasser les temps de commutation du relais. La présence d'un ADC relié en permanence est donc plus adaptée.

reste que c'est un peu le bordel dans le mariage soft/firmware/hardware/param du soft depuis que Apache a mis la main sur la direction du développement. L'actuelle configuration "par défaut" de pure signal passe par l'ancienne commutation réservée aux filtres complémentaires extérieurs (lesquels sont, depuis, totalement ignorés, mais qui pourraient être indispensable en analyse de signal notamment)

du coup, on est obligé de mettre les doigt dans le source de pilotage du frontend lorsque l'on souhaite sortir des configs par défaut

Marc
F5WK
Messages : 16
Enregistré le : 13 juil. 2018, 16:54

Re: Angelia/Hermes Lite V2.0

Messagepar F5WK » 02 août 2018, 19:52

marc a écrit :Il n'y a pas d'ALC sur cette famille de ddc/duc (enfin un truc chiant du monde analogique qui disparaît).

le signal hf n'est pas redressé : il est échantillonné par l'ADC, retransformé en signaux I/Q, comparé aux signaux I/Q en entré de DAC à l'émission, ce qui permet d'estimer les erreurs de linéarité et de de modifier l'I/Q d'émission (dé-linéariser le signal d'émission, en quelques sortes, mais de manière proportionnellement inverse aux erreurs de linéarité propres à l'ampli).

un dernier mot sur l'ALC : les DAC coté TX sont des 14 bits qui sortent un 0 dBm constant, asservi par soft via PowerSDR (ou kiss konsole, ou Quisk, ou LinHPSDR etc). S'il existe un équivalent d'ALC, c'est le système de "leveling" numérique du logiciel, et non plus un asservissement de l'ampli.


Merci Marc.
Dans la config de PowerSDR, onglet PA Settings/ PA Gain on peut définir un gain en fonction de la bande. Très bien, mais où est appliqué ce gain ? est-ce sur le niveau de sortie de OUT1 ? malheureusement je n'ai pas de quoi mesurer ici en /P le niveau de sortie, et le monitoring n'indique aucune variation en fonction du gain.
J'aimerais exciter un vieux PA 100 watts (celui d'un TR7) avec le Red Pitaya à titre d'exercice et voir le Pure Signal en action.

Michel

marc a écrit :A noter que les amplis à lampe du commerce sont généralement tellement mauvais qu'ils se mettent en protection lorsque l'on tente de les tester avec un signal 2 tons (Ameritron notamment, réputé pour jouer "oh tannenbaum" même en dehors des fêtes de noël). Or, comment effectuer les pré-réglages et évaluer l'efficacité de cette prédistorsion autrement qu'avec un 2 tons? réponse, on ne peut pas.


Ha ha ha ! Le son chaud des lampes ...
Avatar de l’utilisateur
marc
Messages : 257
Enregistré le : 14 mars 2017, 15:05

Re: Angelia/Hermes Lite V2.0

Messagepar marc » 02 août 2018, 21:07

yop

Oui, ce réglage PA Gain permet d'appliquer de petite corrections de niveau de puissance en sortie de DAC pour compenser les variations de gain en fonction de la fréquence dont pourrait être affecté le premier exciteur (en gros, l'ampli 1 à 2W à base d'OPA2674 de la famille Hermes/angelia). C'est donc un réglage de puissance "fixe" qui va gommer non pas les problèmes de linéarité, mais les problèmes de variation de gain/fréquence des amplis (on a strictement le même réglage sur un Picastar d'ailleurs)
c'est donc un truc qui est prévu pour de faibles variations, le but étant surtout de travailler avec la totalité de la dynamique du DAC.

C'est également le SEUL moyen de faire varier la puissance de sortie pour qu'elle ne dépasse jamais un certain seuil, détail particulièrement important si l'on envisage d'utiliser un sspa (lesquels trépassent toujours par surexcitation... c'est pas pour rien que l'on a prévu un jeu de cartes spécifiques avec la trilogie Mentor/Télémaque/Odysseus)

Ca fonctionne sur la red pitaya (du moins avec le firmware que j'ai installé et qui date de Mathusalem)

La red pitaya sort à la louche 9 dBm. Je n'ai strictement aucune idée de la puissance nécessaire pour exciter soit le push du TR7, soit son prédriver. Mais j'imagine que c'est loin d'être impossible
le gain du push doit de toute manière être dans les environs de 10 dB max pour sortir 50 dBm. Donc entre 40 et 43 dBm d'excitation s'il y a un atténuateur de stabilisation d'impédance en entrée.
donc 10 W. Soit le prédriver du Drake fait ses 30 dB de gain et tout roule. Mais j'ai quelque doutes au vu des photos trouvées sur Internet, je pense que le niveau d'excitation d'origine provenant du dernier mélangeur devait être plus élevé, donc le gain du driver plus "normal", aux environs de 15 ou 20 dB)
Soit il offre moins de gain et il faudra un peu aider la red pitaya avec un pré-pré-driver
voir https://github.com/F6ITU/1W_Amp
photo
https://github.com/F6ITU/1W_Amp/blob/ma ... -recto.jpg

it seems to me :-)

73'
Marc
F5WK
Messages : 16
Enregistré le : 13 juil. 2018, 16:54

Re: Angelia/Hermes Lite V2.0

Messagepar F5WK » 02 août 2018, 23:03

Hi Marc,

L'excitation nécessaire sur le pré-driver est - dixit le schéma - de 0,4 Vcc en CW et 3 Vcc sur le driver/PA donc a priori pas de problème d'excitation sur le pré-driver.
Faut voir en pratique, je pense qu'il sera nécessaire de compenser le gain sur l'étendue 160-10 mètres. Rien de bien compliqué ...
Une fois cette étape franchie, j'envisage de SDRiser ce TR-7 qui est une vraie daube achetée dans une brocante radio. C'est plus un exercice de style qu'autre chose, d'autant plus que l'idée de base est de conserver l'usage des boutons, de cacher la partie SDR au maximum et de garder les défauts au maximum (PTO qui dérive entre autre) Par contre qualité d'émission et de réception d'un SDR
Pour rectifier un peu le tir, c'est essentiellement un prétexte pour expérimenter des techniques actuelles.

Michel
Avatar de l’utilisateur
marc
Messages : 257
Enregistré le : 14 mars 2017, 15:05

Re: Angelia/Hermes Lite V2.0

Messagepar marc » 03 août 2018, 00:07

bonsoir Michel

Avis strictement personnel, mais je pense que tu te lances dans une modif qui ne sera jamais satisfaisante.
Soit tu remplaces le "cœur" du transceiver par un DDC/DUC et dans ce cas, tu n'utilises que le boitier -après tout, la boite est joliment vintage- soit tu utilises l'approche QSD/QSE genre Softrock, branché au niveau de la F.I., avec tous les défauts que cela sous-entend (OL qui rayonne dans le circuit d'antenne, spectre limité à une bande audio de 192 kHz max, IMD catastrophique, complexité du détournement des commutation émission-réception, limitations des étages hérités en termes de bande passante, de gain etc...
C'est un sacré chantier, je doute que le résultats soit à la hauteur des efforts (j'ai essayé)(et accessoirement, j'ai déjà offert tous les SDR QSE/QSD qu'il me restait… je crois que j'ai encore un UHFSDR dans un fond de tiroir, faut que je vérifie)

ceci mis à part, la récupération du PA et du driver est une excellente nouvelle. Dommage qu'il ne puisse couvrir la bande 6 mètres qu'autorise le RP. Mais c'est un détail vu l'investissement initial :-)

Bonne nuit
Marc
F5WK
Messages : 16
Enregistré le : 13 juil. 2018, 16:54

Re: Angelia/Hermes Lite V2.0

Messagepar F5WK » 03 août 2018, 15:24

Bonjour Marc,

Ce n'est pas le "produit fini" qui m'intéresse mais le chemin qui éventuellement y conduit.
J'ai plusieurs options à essayer, toutes basées sur la carte Red Pitaya donc pas de QSE/QSD. Il y a eu une description dans Radio-Ref avec ce principe sur la deuxième FI (5645 kHz) mais je n'ai pas retenu l'idée. Pour le moment je vois deux possibilités:

Soit le premier changement de fréquence est conservé, et la RP est connectée à la première FI de 48,05 MHz,
soit la RP remplace le coeur du transceiver et seuls PA et pre-driver sont conservés.

Dans ce dernier cas, j'ai un gros problème à résoudre: l'affichage et le réglage de la fréquence. C'est surtout le remplacement du PTO qui est difficile à gérer (et qui va dénaturer le TR-7)
Une idée farfelue: mesurer la fréquence du PTO, ajouter N x 500 kHz selon la gamme (il y a un registre qui va bien) et envoyer la fréquence ainsi calculée au CAT de PowerSDR. Au mieux on doit obtenir une résolution de 10 Hz, et une fois la fréquence bien réglée, appui sur un bouton pour ne pas autoriser de petites variations de fréquence - le beurre et l'argent du beurre -

Dans les deux cas, la reprise des boutons est assez simple. ADC pour tout ce qui tourne (ADS1115 8x16bits) et un MCU PIC/arduino pour communiquer avec le CAT de PowerSDR
Pour le Pure Signal, j'ai un atténuateur 30 dB 500 watts qui fera bien l'affaire et qui, si tout va bien, sera remplacé par un coupleur Themis et une antenne.
Et puis pour ne pas céder à la facilité, pas de câble autre qu'un câble ethernet pour la liaison avec le PC. Cela veut dire passage des metadonnées par l'UART du FPGA (il n'est pas utilisé par le code de Pavel Demin) et un petit serveur TCP linux (evidemment opération inverse sur le PC) J'ai vu du code python pour communiquer avec le FPGA, et il ne me reste qu'à trouver comment lire l'UART ...

voili voilou,

Michel

Edit: le SoC fournit deux UART, le premier /dev/ttyPS0 pour la console accessible sur le connecteur microUSB à côté de celui d'alimentation et le deuxième /dev/ttyPS1 accessible sur le connecteur d'extension E2

Retourner vers « Les Projets »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité