[covid19] makers au service de l'urgence sanitaire

Règles du forum
Cette section est destinée a recueillir toutes les discutions qui n'ont pas leur place ailleurs: sites web intéressants, histoires persos,...
Pour vos petites annonces et les fournisseurs de matériaux et d'outillages préférez les sous sections spécialisées
Avatar de l’utilisateur
3dsman
Electrolab::CA
Messages : 799
Enregistré le : 24 avr. 2016, 19:13

[covid19] makers au service de l'urgence sanitaire

Messagepar 3dsman » 17 mars 2020, 14:19

En ce moment fleurissent sur internet et les réseaux sociaux tout un tas d'initiative de la part des "makers" pour participer à l'effort collectif de l'urgence sanitaire.
Il y a de tout, de la fabrication de respirateurs artificiels opensource à l'impression 3D de masques de protection ou d'attaches pour poignées de portes.

quelques exemples parmi beaucoup:
https://coronavirustechhandbook.com/
https://hackaday.com/2020/03/12/ultimat ... entilator/
https://twitter.com/cat4lyst_Ma/status/ ... 6719412224
https://www.fastcompany.com/90477940/th ... s-for-free
https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 63471.html

Mais de quoi ont vraiment besoin nos soignants? Qu'est ce qui serait vraiment utile? Peut on aider d'une manière ou d'une autre (réparation de matériel médical hs, fabrication de pièces ou d'appareils complets,...)
Peut être que d'autres besoin (autre que médicaux s'entend) pourrait aussi exister?

J'ai l'impression que beaucoup de ces initiatives ne partent pas des besoins réels mais des fantasmes autour de notre utilité en pareil cas.

Je suis convaincu en revanche que certaines compétences des fablabs, hackerspaces et autres makerspace pourraient être mises à profit en pareils cas.
Comment connaître les réels besoins? Les petites participations qui feraient réellement avancer les choses?

Si vous avez des idées, vu des projets intéressants ou juste l'envide de discuter autour de ce sujet ce thread est à vous ;-)
Avatar de l’utilisateur
yannick
Electrolab::Référent
Messages : 481
Enregistré le : 26 sept. 2016, 11:28

Re: makers au service de l'urgence sanitaire

Messagepar yannick » 17 mars 2020, 15:03

Petit complément d'information :

L'Electrolab a pris contact avec ce qui ressemble de plus à une "autorité de tutelle", à savoir la Mission Société Numérique, afin de signifier :
- la volonté de mettre les moyens de l'association à disposition des services sanitaires
- de souligner le besoin de coordination avec lesdits services afin de focaliser les efforts sur les besoins réels.

Une discussion est en cours avec le Réseau Français des Fablabs à ce propos, et une réunion téléphonique doit avoir lieux dans les prochaines heures.

D'ici là, si vous, personnel de santé (ou autre) avez des éléments pour alimenter la discussion, nous sommes plus que preneurs de données d'entrée !
Avatar de l’utilisateur
Eric
Electrolab::Référent
Messages : 313
Enregistré le : 09 mars 2017, 10:09
Localisation : Electrolab
Référent : Zone Élec

Re: makers au service de l'urgence sanitaire

Messagepar Eric » 17 mars 2020, 15:32

Hello amis confinés (1),

Juste avant de fermer le lab (lundi 16 mars 2020), on y a fait un peu de chimie amusante : ça faisait longtemps :)

Fabriquer de la solution hydroalcoolique

D'abord la recette, version OMS.
En fait, dans le doc ci-dessus, il y a deux recettes. Au lab on a réalisé celle avec de l'alcool isopropylique. De mon coté, j'ai utilisé de l'alcool éthylique 96° dénaturé.

Le résultat est - quelle que soit la formule utilisée - un liquide très...liquide : cela n'a pas du tout la consistance des gels tels que l'on peut (ou plutôt pouvait) en trouver dans le commerce.


Pour la formulation, vous pouvez travailler en volume ou en poids.
Mesurer en volume c'est pratique pour de petite quantités (à l'aide de seringues).
Mais pour l'eau distillée et l'alcool éthylique, si l'on a pas d'éprouvette graduée, c'est plus pratique de travailler en poids, avec une balance de cuisine.
De même, on trouve des balance de "précision" à des prix vraiment sympa.

Comme je n'avais pas de balance de cuisine sous la main, j'ai utilisé une balance de capacité 200 g similaire à celle du site marchand ci-dessus, que j'ai du acheter il y 10 ans, et utiliser 2-3 fois en tout. J'ai même pu la vérifier un jour avec un poids étalon : elle est précise au centigramme près. Chapeau !


L'alcool éthylique à 96° a une densité comprise entre 805 et 812 g/l à 20°C
Nous avons retenu comme valeur : 808 g/l
Donc pour préparer 1 litre de solution, 833,3 ml d'alcool éthylique à 96° correspond à 673,3 g.
Même avec une balance limitée à 200 g, on peut quand même travailler en poids pour mesurer l'alcool éthylique : pour 1 litre de solution, il suffit de mesurer 4 fois 168,33 g d'alcool, ce qui fait bien un total de 673,3 g.

Pour le peroxyde d'hydrogène, la recette de l'OMS précise qu'il faut utiliser le produit à une concentration de 3% (soit 10 volumes).
Les différentes concentrations usuelles du peroxyde d'hydrogène, tel qu'on le trouve dans le commerce :
3% correspond à 10 volumes
6% correspond à 20 volumes
9% correspond à 30 volumes
30% correspond à 100 volumes
35% correspond à ~117 volumes
50% correspond à ~167 volumes

Aux concentrations fortes, porter des gants (en plus des lunettes qu'il faut toujours porter). Et comme le peroxyde d'hydrogène décolore tout, laissez votre plus beau costume/plus belle robe dans votre dressing et portez une blouse de chimie. Histoire de ne pas avoir le blues...

Nous avons utilisé du peroxyde d'hydrogène à 35% (soit 117 volumes).
Donc pour 1 litre de solution, au lieu de 41,7 ml de peroxyde d'hydrogène à 3% il en faut 35/3 = 11,66 fois moins soit 3,57 ml si l'on prend la concentration à 35%.

Avec la recette officielle de l'OMS, pour faire 1 litre de solution, il faut donc compléter avec 1000 - (833,3 + 41,7 + 14,5) = 1000 - 889,5 = 110,5 ml d'eau distillée.
Comme notre peroxyde d'hydrogène était plus concentré, on en a mis moins, donc ce n'est pas 110,5 ml d'eau distillée qu'il faut ajouter pour compléter à 1 litre mais 110,5 + (41,7 - 3,57) = 148,63 ml (soit 148,36 g @20°C).
Densité de l'eau en fonction de la température : ici

Le détail des quantités de produits pour différents volumes (de 50 ml à 5 litres) est donné dans le fichier Excel joint (version A), en bas de ce post.

Même si ce n'est pas recommandé par l'OMS, j'ai ajouté un peu de parfum sous forme d'huile essentielle.
J'ai pris ce que j'avais sous la main : senteur 'Cèdre' de la marque 'ESTEBAN'. Apparemment, c'est aussi dispo dans les magasins 'Nature et Découverte'.
Le fait d'ajouter un parfum ne masque pas l'odeur d'alcool tant qu'il ne s'est pas évaporé pendant la friction, mais ensuite, cela laisse une senteur agréable sur les mains.
Pour une odeur très légère mettre 0,3-0,5 ml/l; pour une odeur prononcée, on peut aller jusqu'à 1,2 ml/l .
D'autres senteurs conviennent certainement aussi : une amie avait un gel hydroalcoolique du commerce avec une odeur de melon très agréable : à voir si un arôme 'melon' comme celui-ci peut convenir.


Eric
...s'en lave les mains


(1) je me retiens de faire des jeux de mots avec 'confinés'


Image ci-dessous : préparation de solution hydroalcoolique au lab, avec Zenos à la manœuvre.

SolutionHydroalcoolique_fabrication_D.jpg
SolutionHydroalcoolique_fabrication_D.jpg (38.98 Kio) Vu 376 fois
Fichiers joints
Solution hydroalcoolique Recette OMS_A.xlsx
(14.13 Kio) Téléchargé 12 fois
Modifié en dernier par Eric le 19 mars 2020, 10:50, modifié 4 fois.
Avatar de l’utilisateur
marc
Messages : 738
Enregistré le : 14 mars 2017, 15:05

Re: makers au service de l'urgence sanitaire

Messagepar marc » 18 mars 2020, 14:41

Eussiez vous accepté que l'on vous confidois ?
(je n'ai pas les pudeurs d'Eric)
Marc
Avatar de l’utilisateur
marc
Messages : 738
Enregistré le : 14 mars 2017, 15:05

Re: makers au service de l'urgence sanitaire

Messagepar marc » 18 mars 2020, 14:52

Que je te confinasse
que tu te confiture
Qu'il-elle se configure
Que nous nous confiâmes
Que vous vous confiote
Qu'ils-elles se confisquèrent
Avatar de l’utilisateur
f4grx
Electrolab::CA
Messages : 835
Enregistré le : 26 sept. 2016, 13:58

Re: makers au service de l'urgence sanitaire

Messagepar f4grx » 18 mars 2020, 15:53

Mais n'oubliassez point ceci: https://twitter.com/turzaak/status/1239544498553860096

hint: biocompatibility...
Avatar de l’utilisateur
3dsman
Electrolab::CA
Messages : 799
Enregistré le : 24 avr. 2016, 19:13

Re: makers au service de l'urgence sanitaire

Messagepar 3dsman » 18 mars 2020, 20:56

et a part pourrir les threads?
eric tu pourrait réduire ton image aussi parce que la c'est illisible et ca sert a rien d'avoir un truc si gros -> done, merci :super:
Avatar de l’utilisateur
Eric
Electrolab::Référent
Messages : 313
Enregistré le : 09 mars 2017, 10:09
Localisation : Electrolab
Référent : Zone Élec

Re: makers au service de l'urgence sanitaire

Messagepar Eric » 19 mars 2020, 10:57

Sur le projet de ventilateur/respirateur, ça semble bien avancé.
https://www.forbes.com/sites/alexandras ... d26ffc3ba0

Très astucieux d'utiliser comme soufflet une poire de ventilation manuelle, que l'on trouve facilement partout dans le monde et qui est de fait compatible avec les tuyauterie et les embouts usuels utilisés pour aider les patients à respirer.

Eric
...reprend son souffle
Avatar de l’utilisateur
3dsman
Electrolab::CA
Messages : 799
Enregistré le : 24 avr. 2016, 19:13

Re: makers au service de l'urgence sanitaire

Messagepar 3dsman » 19 mars 2020, 13:41

oui il y a pas mal de projets de respirateurs comme clui ci en ce moment, la plupart se basent sur du matériel medical standard ce qui est malin, ca soulève bien moins de problèmes de normalisation et c'est plus facile a faire.

Les questions qu'on peut se poser:
- est ce qu'il y a un vrai besoin pour ça dans les hôpitaux?
- quelles spécification sont indispensables pour pouvoir les faire rentrer dans les hôpitaux? CEM, fiabilité, mobilité, autonomie,...
- comment on en produit en quantité suffisante (typiquement avoir de l'impression 3D fdm sur de grosses pièces me semble un frein important a la fabrication de ce genre de matériel en "masse")
- comment on source les matières premières (moteurs, materiaux,...)
Avatar de l’utilisateur
Eric
Electrolab::Référent
Messages : 313
Enregistré le : 09 mars 2017, 10:09
Localisation : Electrolab
Référent : Zone Élec

Re: makers au service de l'urgence sanitaire

Messagepar Eric » 19 mars 2020, 15:03

>est ce qu'il y a un vrai besoin pour ça dans les hôpitaux?
Difficile de répondre précisément, mais sauf quelques zones particulières, les urgences et les lits de réa ne semblent pas saturées en France en ce moment. Mais il est clair qu'une sur-mobilisation longue des personnels de santé va les épuiser et donc abaisser l'offre de soins disponible.
C'est au moment du pic de l'épidémie que tu pourras savoir si les capacités sont suffisantes ou pas. D'où l'intérêt d'estimer l'ampleur du pic et quand il aura lieu.

Ce qui est sur, ce que les cas les graves, on les branche sur des respirateurs de réa, qui sont des équipements très coûteux (je pense 150-300kEUR pièce) et qui plus est ne peuvent être paramétrés par des gens dûment formés pour cela.
Une fois que t'as utilisé tous les respirateurs top moumoute dispo, et que tu continues d'avoir un flux de nouveaux patients, tu passes sur les respirateurs basiques (qu'utilisent les insuffisants respiratoires à leur domicile). Ils se branchent sur le secteur et pour la plupart ont une batterie de secours qui tient environ 3 heures.
Une fois que t'est short en respirateurs basiques, reste plus que les poires manuelles, et là t'a besoin de pas mal de personnes pour se relayer pour pomper.
Je pense que ces poires manuelles peuvent êtres alimentées par de l'air ou par de l'oxygène pur (bouteille ou générateur d'oxygène).

A mon sens, l'intérêt du système à sangle pour poire de respiration réside dans les éléments suivants :
- c'est relativement aisé et rapide à fabriquer (et il y aura probablement plusieurs version selon les composants électromécaniques disponibles)
- on peut très bien envisager de faire une version ne nécessitant qu'une alimentation de 12V, comme une batterie de voiture, qui est une source d'énergie que l'on trouve absolument partout et qu'il est très facile de recharger à l'aide d'un véhicule au ralenti. Une simple batterie pourra alimenter un système comme celui-ci probablement pendant 12 heures.

> quelles spécification sont indispensables pour pouvoir les faire rentrer dans les hôpitaux?
En principe, le niveau d'exigence est inversement proportionnel au niveau de pénurie et d'urgence.

>comment on en produit en quantité suffisante ?
La combinaison d'usinage additif et soustractif selon la taille et forme des pièces est à étudier pour optimiser le process de fabrication. On passe en tout-FDM seulement en mode backup.

tibog a posté ce lien sur le chat il y a qq minutes (c'est plutôt novateur et proactif car il n'y a pas de demande précise mais une ouverture d'esprit dans le sens 'proposez nous des trucs' pour gérer le covid)
https://www.defense.gouv.fr/aid/appels- ... e-covid-19

Retourner vers « BlaBla... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité