Dissipation thermique passive

Règles du forum
Cette section est destinée a recueillir toutes les discutions qui n'ont pas leur place ailleurs: sites web intéressants, histoires persos,...
Pour vos petites annonces et les fournisseurs de matériaux et d'outillages préférez les sous sections spécialisées
BOP
Messages : 15
Enregistré le : 16 oct. 2017, 13:08

Dissipation thermique passive

Messagepar BOP » 06 févr. 2019, 12:06

Bonjour,

Je suis à la recherche d'un procédé de dissipation thermique passif pour dissiper des échauffement de chemins de câbles enrubannés d'une protection incendie.
Auriez vous des idées sur le type de technologie qui pourrait être mise en œuvre ?

Je pensais au procédé qui avait été développé il y a quelques années pour dissiper les microprocesseurs des mini PC "fanless" pour éviter la pollution sonore des ventilateurs.
De mémoire un procédé à l'aide de bilames qui oscillaient au gré de la dissipation et dont produisait ce léger mouvement permettant l'évacuation/circulation de la chaleur.

Je ne sais pas si ce procédé :
- a réellement été mis en ouvre dans les mini-PC (il semble que ceux sur le marché actuellement utilisent un autre procédé),
- est utilisé dans un autre domaine que la micro-informatique,
- est utilisé à une autre échelle (besoin de dissipation supérieur à celui d'un PC)
- existe industriellement (qui) et serait à même de dissiper des enrubannages de chemins de câbles (on parle de dissiper des températures supérieures à 200 °C avec une ambiance extérieure à l'enveloppe de 35°C)

Merci pour vos éclairages sur ce sujet.
Avatar de l’utilisateur
f4grx
Electrolab::CA
Messages : 732
Enregistré le : 26 sept. 2016, 13:58

Re: Dissipation thermique passive

Messagepar f4grx » 06 févr. 2019, 15:31

Bonjour, déja première question, pourquoi et comment le chemin de cables (ou les cables eux mêmes) se retrouvent ils a 200 degrés?
BOP
Messages : 15
Enregistré le : 16 oct. 2017, 13:08

Re: Dissipation thermique passive

Messagepar BOP » 06 févr. 2019, 16:02

Concentration de câbles, échauffement à l'utilisation, et le fait qu'on soit dans une enveloppe.
exemple simplifié: 10 câbles qui dégagent 200W + 10 câbles qui dégagent 50 W = 2500W; On arrive rapidement dans l'enveloppe à ce qu'on trouve dans four électrique domestique en fonctionnement maximal, donc ~250°C.
Avatar de l’utilisateur
f4grx
Electrolab::CA
Messages : 732
Enregistré le : 26 sept. 2016, 13:58

Re: Dissipation thermique passive

Messagepar f4grx » 06 févr. 2019, 16:11

OK, c'est donc bien ce que je pensais.

N'y aurait il pas initialement un problème (grave!) de dimensionnement des cables? Je n'en ai jamais vu qui dissipaient autant. C'est peut être voulu ou imposé?

Et dans ce cas confiné, a part considérer la gaine comme un tuyau et y injecter de l'air frais a un bout, ou faire courir des tuyaux de clim dans la gaine, je vois pas trop... Bref, ce sont des moyens actifs.

Il faudrait que ta gaine conduise la chaleur vers l'extérieur, ce qui est précisément l'inverse de ce qu'est censé faire une isolation... Je ne connais pas de diode thermique passive!
Avatar de l’utilisateur
Steve
Electrolab::CA
Messages : 808
Enregistré le : 26 sept. 2016, 00:08
Référent : Zone Meca

Re: Dissipation thermique passive

Messagepar Steve » 06 févr. 2019, 22:19

Ola !
Pourrait-on avoir des informations plus précises ? Pour moi un câble qui dissipe 200W, ça ne rien dire, sans le rapporter à une longueur donnée.
Prenons déjà un plutôt gros câble en cuivre, disons 10mm2, sa résistance linéaire est de (environ) 1.8mOhm/m.
Je suis obligé de considérer que ta dissipation est donnée en W/m, ce qui voudrait dire, pour une tension continue, P (W/m)=R(Ohm/m) .I^2, donc I=sqrt(200/0.0018)=333A... Ça commence à être plus que raisonnable...
(à noter au passage, la chute de tension est de U=R.I=0.6V par mètre, pas top...)
J'omets au passage tous les facteurs racine de 2 s'appliquant aux courants alternatifs, et ne connaissant pas le cos phi de l'install, on n'est plus à ça prêt...)

La question est donc: 200W, mais sur combien de mètres ? Est-ce une installation 'normale' (au sens du lab), ou un truc particulier avec de vraiment grosses puissances ?
C'est sur quelles distances, en quelles tensions, avec quelle puissances sur les équipements installés ?
Quel est le coefficient de transfert thermique de l'isolant, son épaisseur ? Quel est l'environnement autour (température/ventilation) ?
Histoire de savoir si on est dans des cas standards, ou des cas très spécifiques (on sort même de l'industriel), ou il faut tenir compte des transferts conductifs, convectifs, voir radiatifs...
BOP
Messages : 15
Enregistré le : 16 oct. 2017, 13:08

Re: Dissipation thermique passive

Messagepar BOP » 07 févr. 2019, 11:51

Bonjour,

L'installation est très dense...impossible de modifier le routage ou de dédoubler les tablettes.
Le sujet initial n'est pas de savoir pourquoi les câbles chauffent, ni comment faire pour qu'il ne chauffent plus, mais comment ventiler. :-)
C'est vrai que dans le calcul de puissance à dissiper on postule que tous les câbles sont utilisés "à plein régime", ce qui en pratique est faux...donc peut probable d'arriver à de telles extrêmes.

A+
Avatar de l’utilisateur
Airman
Electrolab::CA
Messages : 196
Enregistré le : 13 oct. 2016, 22:04

Re: Dissipation thermique passive

Messagepar Airman » 07 févr. 2019, 17:07

Comment ventiler ? Il m'avait semblé qu'il fallait du passif dans l'énoncé...

Il y a une protection incendie, donc il faut faire attention à la réversibilité du système.
Si j'emmène la chaleur ailleurs, est-ce que le principe appliqué s'inverse en cas d'incendie et concentre la chaleur sur les câbles qu'on voulait justement protéger du feu ? Est-ce que c'est grave ?

Un rapide calcul dit qu'il faut une résistance thermique de 0,066 °/W entre le câble (sans isolant si c'est bien l'âme qui doit être maintenu à 200°C) et l'air ambiant à 35°C.
C'est l'ordre de grandeur d'un dissipateur sérieux pour composant électronique et la gaine plus la protection incendie ne va pas favoriser la baisse de la résistance thermique.
Ca me parait pas gagné même en ventilant. Faudrait mettre des gros radiateurs si on veut faire du passif et des moins gros avec une ventilation pour maintenir le système en fonctionnement à température stabilisé ou qui ne grimpe pas trop.

2500W dans une pièce, ça chauffe. Un radiateur ou un four c'est équipé d'un système de régulation de la température. Si on shunt la régulation pour les mettre en fonctionnement permanent, ça meurt très vite.
Les câbles les plus froids vont servir de caloducs.
A mon avis, il faut affiner/préciser les hypothèses du problème.

Retourner vers « BlaBla... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité